MENU
Recherchez votre prochaine formation
FR | ENG
  • imprimer
  • Envoyer un mail

Stage de solidarité internationale

Ces stages, essentiellement dédiés aux étudiants de troisième année de l’IFSI et d’une durée de 10 semaines leur permettent de constituer un espace de réflexion et d’élaboration autour des notions d’altérité et d’interculturalité et d’opérer une transposition des situations d’interculturalité dans les pratiques où que ce soit.

            • Réflexion sur ses représentations, remise en question des pratiques, des postures

            • Approfondissement des connaissances, recherches et réflexion approfondie

            • Echanges fructueux avec des personnes expérimentées, croisement de points de  vue

            • Accompagner les partenaires dans la mise en œuvre de programmes locaux, régionaux

            • Participer à des actions d’éducation, le développement de compétences et les actions de solidarité

            • Travailler l’humanisation des soins, l’amélioration des pratiques

            • Tenir compte des représentations et des aspects anthropologiques dans la prise en charge du patient, participer à des recherches.

enfant

 

L’IFSI D’ANGOULÊME À EL JADIDA

 

maroc ifsi 2

En novembre 2012, Henri Thémia, responsable de la Coopération Internationale auprès des Présidents  Régionaux de la Croix Rouge en Aquitaine et en Poitou Charentes, présente à Eliane Fossé, Directrice des IRFSS Aquitaine et Poitou Charentes un projet de coopération avec la région d’El Jadida au Maroc à partir d’une expérience précédente et des liens qui l’unissent à cette région. Sa volonté est de mettre en place des actions  pérennes avec les centres de formation de la Croix Rouge, notamment dans le cadre de l’ouverture prochaine du nouvel hôpital d’El Jadida.

 Les stages de solidarité internationale sont une tradition des IRFSS. De fait, très vite, la possibilité d’organiser un stage pour des étudiantes de 3e année de l’IFSI d’Angoulême, leur permettant de travailler et d’approfondir les  notions d’altérité et d’inter-culturalité, voit le jour.

 Du 15 février au 15 mars 2013, ce sont donc 13 étudiantes qui sont parties en stage dans des maisons de santé de la province d’El Jadida, encadrées par le Docteur Srhir. Ce dernier en relation  avec le gouverneur de la province, est responsable de la mise en oeuvre de la politique de santé et de ses axes prioritaires.

 Pendant 1 mois, ces étudiantes ont été intégrées dans le fonctionnement de ces maisons de santé, accueillies chaleureusement par des équipes de professionnels marocains, prêts à partager leurs expériences et leur permettant d’appréhender la politique de santé du Maroc.

Ces maisons de santé créées au cœur de différents quartiers afin d’être au plus près de la population, ont permis aux étudiantes de rencontrer des situations de soins dans un contexte défavorisé ou peu favorisé, avec peu de moyens et une culture différente. Elles ont pu mesurer les différences entre la médecine de ville en France et une médecine de type « humanitaire » telle qu’elle est pratiquée dans ces maisons de santé où les soins sont gratuits.

Lors de la visite de Sandrine Besse, responsable pédagogique de l’IFSI, elles ont pu faire part de leur étonnement en particulier sur les questions de la gestion de la douleur et de l’asepsie, dont la prise en charge est très différente de ce qu’elles avaient connu jusqu’alors.

Riches de cette nouvelle expérience, elles pourront dès leur retour la faire partager aux étudiants de leur promotion.

En effet, pour Martine Bernard, directrice de l’IFSI, il est indispensable que ceux qui n’ont pas eu l’occasion de partir puissent être associés à la notion de « prendre soin ailleurs » .Tous pourront se rendre compte de ce que veut dire « être étranger »,  regardé comme tel et ainsi  transférer cette réflexion dans des contextes professionnels différents.

 La réussite de ce premier stage permet aujourd’hui de travailler à la pérennisation  de cette collaboration. Au delà de la mise en place de ces stages, un projet de collaboration avec l’Institut de soins infirmiers de la province d’El Jadida à Safi est à l’ordre du jour, d’autant plus pertinent que les échanges Erasmus devraient s’étendre au Maroc dès 2014.

maroc ifsi

Des étudiantes, les équipes soignantes et le Docteur Srhir, lors de la visite pédagogique de Sandrine Besse

Haut de page